J’utilise des couches lavables

Image

Les couches jetables génèrent en moyenne une tonne de déchets par enfant jusqu'à l'âge de deux ans et demi. En plus d'avoir un impact environnemental conséquent, les couches jetables entrainent une véritable remise en cause de la protection de la santé de bébé, du porte-monnaie et de l'environnement. 

UNE COUCHE LAVABLE QU'EST CE QUE C'EST ?

Le plus souvent composée de coton, la partie absorbante de la couche est quant à elle, selon le type de tissu, faites de polyester, de fibre de bambou ou de fibre de chanvre. La culotte de protection est elle, plutôt en laine ou en polaire traitée. 

CES AVANTAGES ?

Bien cachées sous ses a priori, les couches lavables possèdent plusieurs avantages

  1. Les économies : vous réalisez des économies considérables en économisant en moyenne 600€ dès le premier enfant (les couches lavables sont réutilisables pour deux ou trois enfants). 
  2. L'environnement. 
  3. La santé : les couches jetables sont bourrées de produits chimiques comme le polyacrylate de sodium ou encore le furane. La couche lavable est quant à elle fabriquée avec des produits naturels. 
  4. Le gain de temps. 

LES ECONOMIES

Commencer à faire les comptes sur les dépenses des couches de l'enfant, ça peut faire peur. En effet, pour une moyenne de 5 500 changes en deux ans et demi pour un seul enfant, vous dépenserez entre 1 500€ et 2 000€ dans l'achat de couches jetables. 

Avec les couches lavables, réutilisables pour deux ou trois enfants, votre investissement sera seulement de 500€ et 600€ pour une vingtaine de couches. En ajoutant, le coût du lavage qui devrait s'élever en moyenne à 200€, vous ferez des économies de plus de 60%

Et le petit plus : vous pourrez les revendre une fois que vous n'en aurez plus besoin ou en trouvé à l'achat d'occasion. 

L'ENVIRONNEMENT

Pour l’avenir de nos enfants, il est urgent de limiter nos émissions de carbone et pour ça, chaque geste compte !

Il faut savoir que pour un seul enfant, les couches jetables présentent 4,5 arbres, 25kg de plastique (obtenu avec 67kg de pétrole brut) et elles sont bien évidemment non recyclables. Ces couches non valorisables finiront pour notre cas, à l’enfouissement et elles mettront jusqu’à 500 ans à se décomposer.

En ce qui concerne les couches lavables, elles sont fabriquées avec moins de matières premières, produisent en moyenne 60 fois moins de déchets.

LA SANTE

Comme vu plus haut, les couches classiques sont composées de plus d'une cinquantaine de produits chimiques différents. L'effet au sec, vanté par les fabricants de couches sont obtenu par l'ajout de gel absorbant comme le polyacrylate de sodium par exemple. Ce produit va entraîner, sur votre enfant, une peau asséchée et irritée. 

La couche jetable est composée de cellulose et de gel absorbant chimique, le tout emballé dans du plastique qui ne laisse donc pas respirer la peau de bébé. 

Il faut aussi savoir que les fabricants de couches jetables n'ont pas l'obligation d'indiquer la composition de leurs produits. 

LE GAIN DE TEMPS

QUELLE COUCHE CHOISIR ?

En effet, si vous vous êtes déjà renseigné sur les couches lavables, vous avez certainement remarqué qu'il existe trois catégories de couches différentes

  • Les classiques : composées d’une couche et d’une culotte de protection séparée c’est-à-dire, qu’elle enveloppe totalement les fesses de bébé d’une solution absorbante et qu’on ajoute par-dessus, une culotte de protection pour l’étanchéité.
  • Les tout-en-un (TE1) : avec la culotte et la partie absorbante reliées entre-elles. Elle se présente comme une couche jetable, il suffit de la jeter directement dans la machine, de la même façon qu’on aurait mise la jetable à la poubelle.
  • Les tout-en-deux (TE2) : la culotte contient des boutons pressions, dans le fond intérieur, sur lesquels on fixe un ou plusieurs inserts absorbants, eux aussi avec des boutons pressions. L’avantage ici est qu’on peut laver uniquement les inserts et utiliser la couche plusieurs fois si on a un peu de chance.

En gros, on retiendra qu’une couche lavable est toujours composée d’une partie absorbante (insert) et d’une partie imperméable reliée ou non, selon le type de couche. Il est possible d’ajouter des parties absorbantes supplémentaires.

COMMENT LES ENTRETENIR ?

Dès la première utilisation, il est conseillé de les faire tremper (couches et inserts) dans de l’eau froide pendant une douzaine d’heures afin de faire gonfler la fibre d’eau et avoir par la suite, une absorption optimale. Vous pouvez répéter le lavage deux ou trois fois avant d’utiliser les couches car, la fibre naturelle n’obtiendra qu’au bout de 10 à 15 lavages, sa capacité d’absorption maximale.

Une fois la première couche souillée, vous pouvez la/les stocker jusqu’à 3 jours maximum dans un seau. Pour les couches contenant des selles, vous pouvez utiliser un film de protection en bambou que vous jetterez directement dans les toilettes ou si vous n’en utilisez pas, vous pouvez jeter directement les selles aux toilettes et effectuer un bref rinçage à l’eau froide.

Astuce : déposer quelques gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé sur une lingette que vous déposerez au fond de votre seau.

Le lavage à 40° est suffisant, mais vous pouvez également effectuer un lavage à 60°. Vous pouvez les laver avec d’autre linge, uniquement si vous avez effectué un rinçage au préalable.


Si vous avez d’autres questions à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter au 03 85 76 09 40 en tapant 1 puis 6.